Archive for the ‘Argentina’ Tag

Interlitq publishes the poem “E A U . . . S O L E I L” by Antoine de Lévis Mirepoix

Antoine de Lévis Mirepoix

Interlitq publishes E A U . . . S O L E I L (“Poetic Voices” series) by Franco-Argentine author Antoine de Lévis Mirepoix.

Antoine de Lévis Mirepoix’s biography (in French):

Antoine de Lévis Mirepoix, de mère argentine et de père français, est né en 1942 aux Etats Unis, a vécu une partie de son enfance en Argentine puis en France, principalement à Paris.

A l’adolescence il a été élève de l’école des Roches, collège de Normandie, sous la direction d’André Charlier. Après maths sup et maths spé, études de sciences économiques puis de lettres à lla Sorbonne. Coopérant à l’Université du Nord à Antofagasta, Chili, il entre aux Affaires Etrangères pour occuper divers postes culturels et pédagogiques à Mexico, Barcelone, Beyrouth et Nairobi.

Puis il enseigne deux ans dans un CES de Moulins, Allier, France. Il entre ensuite au Centre National d’Etudes Spatiales à Toulouse dans le cadre du Satellite Spot, chargé à Spot Image du développement commercialpour l’Amérique, puis des relations avec les organisations internationales.

En 1991 il rejoint la Girection Générale des Laboratoires Pierre Fabre à Castres comme responsable des relations internationales du Président. Il réside à Buernos-Aires depuis 1997 où il ouvre un bureau de consultancepour guider des entreprises françaises désireuses de s’implanter au Brésil ou en Argentine. Bureau qu’il fermera début 2002.

Membre de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse depuis 2000, Antoine de Lévis Mirepoix partage son temps aujourd’hui entre la France et l’Argentine où il cultive sa passion pour les chevaux.

Il publie en 2008 son premier roman aux Editions du Rocher, « Le Passeur ». En 2011 « Le Crabe et l’Aube » est édité chez Atlantica qui décide de mettre fin à ses activités le jour même de la publication du récit. Deux autres romans sont achevés : « Quartetti e Sonata a Tre » et « Fortuit », un autre en cours d’écriture et trois en projet. Antoine de Lévis Mirepoix a écrit égalementquelques récits courts sur les voyages, les chevaux, Venise, etc … et des poèmes.

Conférencier à ses heures autour de thèmes divers comme « les bibliothèques », « Gérard de Nerval », « l’Amérique du Sud », « Antoine de Saint Exupéry », il s’interroge sur le destin, le sens des mots et de la parole, la signification du voyage, la création artistique, la juste place de l’homme.

Advertisements

Interlitq to publish “Bergen” by Antoine de Lévis-Mirepoix

Antoine de Lévis Mirepoix

Interlitq is to publish Bergen by Franco-Argentine author Antoine de Lévis-Mirepoix.

Antoine de Lévis-Mirepoix’s biography (in French):

Antoine de Lévis Mirepoix, de mère argentine et de père français, est né en 1942 aux Etats Unis, a vécu une partie de son enfance en Argentine puis en France, principalement à Paris.

A l’adolescence il a été élève de l’école des Roches, collège de Normandie, sous la direction d’André Charlier. Après maths sup et maths spé, études de sciences économiques puis de lettres à lla Sorbonne. Coopérant à l’Université du Nord à Antofagasta, Chili, il entre aux Affaires Etrangères pour occuper divers postes culturels et pédagogiques à Mexico, Barcelone, Beyrouth et Nairobi.

Puis il enseigne deux ans dans un CES de Moulins, Allier, France. Il entre ensuite au Centre National d’Etudes Spatiales à Toulouse dans le cadre du Satellite Spot, chargé à Spot Image du développement commercialpour l’Amérique, puis des relations avec les organisations internationales.

En 1991 il rejoint la Girection Générale des Laboratoires Pierre Fabre à Castres comme responsable des relations internationales du Président. Il réside à Buernos-Aires depuis 1997 où il ouvre un bureau de consultancepour guider des entreprises françaises désireuses de s’implanter au Brésil ou en Argentine. Bureau qu’il fermera début 2002

Membre de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse depuis 2000, Antoine de Lévis Mirepoix partage son temps aujourd’hui entre la France et l’Argentine où il cultive sa passion pour les chevaux.

Il publie en 2008 son premier roman aux Editions du Rocher, « Le Passeur ». En 2011 « Le Crabe et l’Aube » est édité chez Atlantica qui décide de mettre fin à ses activités le jour même de la publication du récit. Deux autres romans sont achevés : « Quartetti e Sonata a Tre » et « Fortuit », un autre en cours d’écriture et trois en projet. Antoine de Lévis Mirepoix a écrit égalementquelques récits courts sur les voyages, les chevaux, Venise, etc … et des poèmes.

Conférencier à ses heures autour de thèmes divers comme « les bibliothèques », « Gérard de Nerval », « l’Amérique du Sud », « Antoine de Saint Exupéry », il s’interroge sur le destin, le sens des mots et de la parole, la signification du voyage, la création artistique, la juste place de l’homme.

“… el terror de volverme loca”: Alejandra Pizarnik

Alejandra Pizarnik

Sábado, 17 de junio [de 1960]
Anoche viví, por vez primera, el terror de volverme loca. Estoy sin defensas, absolutamente desnuda. Suspendida del abismo, balanceándome. No tengo deseos de nada. Hay un silencio en mí. No quiero volverme loca. Ayer pensé que quiero volver a Buenos Aires. Con mi cuerpo puedo hacer lo que quiero: viajar a cualquier país, ir a cualquier lado. Pero mi silencio y mi tristeza no siguen a mi cuerpo. Me siento más triste que nunca. Tal vez tengo lo que llaman «manía depresiva». He recibido una hermosa carta de Roberto J. «Déjate ir», dice. Pero Roberto cree enormemente en los valores del espíritu, posiblemente jamás se preocupó de la locura, jamás se preocupó de saber o sentir si es loco o no. Sabe y siente que es poeta y por lo tanto un ser diferente. Yo también sé y siento que soy diferente, pero también sé y siento mi enfermedad, su peso, su fuerza. Volver a Buenos Aires y psicoanalizarme. Pero ¿de dónde obtendré dinero para ello? Más valdría suicidarme, ahorrarme los meses o los años de sufrimiento atroz que me esperan, que ya están, que ya fueron y serán. «Soy un fue, un es y un será cansado.»
Sea cuando fuere, tarde o temprano, tendré que suicidarme. La vida no es para mí.
Ayer, mientras tenía miedo de la locura, alguien reía dentro de mí: «Y sos vos la que quiere escribir novelas, vos la que quiere hacer los poemas más bellos». Y la voz reía.
***
Texto: Diarios, Lumen, 2013

“Borges es un autor que le causa estupor a Stephen King”

Stephen King

Jorge Luis Caceres entrevistado por El Telegrafo:

¿De dónde surge su interés por este tipo de registros narrativos?

Mi papá siempre tuvo una biblioteca amplia, entonces había  muchas posibilidades de lectura. Edgar Allan Poe fue de los primeros autores que leí, sobre todo sus Historias Extraordinarias. Luego me interesé más por Borges, de quien después capté la dimensión que tenía. Este autor era  referenciado en la literatura de Estados Unidos y Europa. Me atraía mucho el ensayo Danza macabra, de Stephen King, en el que además de dedicarle este libro a cinco autores (Robert Bloch, Ray Bradbury, Frank  Belknaplong Donald Wandrei y Manly Wade Wellman), el único en lengua castellana que le dedica es a Borges. Para King, Borges es un autor que le causa estupor.

¿Qué otro autor de la región le ha interesado que explore el terror?

Mario Vargas Llosa en sus novelas, sobre todo con Lituma en los Andes, obra de la cual hice mi tesis de maestría. Me llamó la atención un ensayo de Roncagliolo en el cual analiza que el terror en América Latina tiene características diferentes al de Estados Unidos. Si uno lee bien la antología No entren al 1408, cada uno de los autores escribe desde sus propios territorios. Entonces, por ejemplo, el chileno escribe sobre la dictadura de Pinochet. Ahí te das cuenta de que el terror en América Latina va por otros temas; va por las dictaduras en el Cono Sur, por la Guerra Civil en Perú, entre Sendero Luminoso y el gobierno. No hay un terror más palpable que ese en la región.

 

Interlitq to publish extracts from “Le crabe et l’aube” by Antoine de Lévis-Mirepoix , translated by Peter Robertson

Antoine de Lévis-Mirepoix

Interlitq is to publish extracts from Le crabe et l’aube by Franco-Argentine author Antoine de Lévis-Mirepoix, translated from the French into the English by Peter Robertson.

Antoine de Lévis-Mirepoix’s biography (in French):

Antoine de Lévis Mirepoix, de mère argentine et de père français, est né en 1942 aux Etats Unis, a vécu une partie de son enfance en Argentine puis en France, principalement à Paris.

A l’adolescence il a été élève de l’école des Roches, collège de Normandie, sous la direction d’André Charlier. Après maths sup et maths spé, études de sciences économiques puis de lettres à lla Sorbonne. Coopérant à l’Université du Nord à Antofagasta, Chili, il entre aux Affaires Etrangères pour occuper divers postes culturels et pédagogiques à Mexico, Barcelone, Beyrouth et Nairobi.

Puis il enseigne deux ans dans un CES de Moulins, Allier, France. Il entre ensuite au Centre National d’Etudes Spatiales à Toulouse dans le cadre du Satellite Spot, chargé à Spot Image du développement commercialpour l’Amérique, puis des relations avec les organisations internationales.

En 1991 il rejoint la Girection Générale des Laboratoires Pierre Fabre à Castres comme responsable des relations internationales du Président. Il réside à Buernos-Aires depuis 1997 où il ouvre un bureau de consultancepour guider des entreprises françaises désireuses de s’implanter au Brésil ou en Argentine. Bureau qu’il fermera début 2002

Membre de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse depuis 2000, Antoine de Lévis Mirepoix partage son temps aujourd’hui entre la France et l’Argentine où il cultive sa passion pour les chevaux.

Il publie en 2008 son premier roman aux Editions du Rocher, « Le Passeur ». En 2011 « Le Crabe et l’Aube » est édité chez Atlantica qui décide de mettre fin à ses activités le jour même de la publication du récit. Deux autres romans sont achevés : « Quartetti e Sonata a Tre » et « Fortuit », un autre en cours d’écriture et trois en projet. Antoine de Lévis Mirepoix a écrit égalementquelques récits courts sur les voyages, les chevaux, Venise, etc … et des poèmes.

Conférencier à ses heures autour de thèmes divers comme « les bibliothèques », « Gérard de Nerval », « l’Amérique du Sud », « Antoine de Saint Exupéry », il s’interroge sur le destin, le sens des mots et de la parole, la signification du voyage, la création artistique, la juste place de l’homme.